Béton
  • Imprimer
  • Favoris

Pare-vapeurs et retardateurs

Il est possible d'atténuer ou d'éliminer nombre des problèmes liés à l'humidité qui touchent les dalles de béton mises en place à même le sol en utilisant le terre-plein approprié, en choisissant soigneusement la matière de remblayage ou la couche de base, et en installant un retardateur de vapeur.

Élimination des problèmes d’humidité grâce au retardateur de vapeur

La première étape de l'élimination des problèmes d'humidité consiste à déterminer s'il est nécessaire d'installer un retardateur de vapeur ou un pare-vapeur. Les retardateurs de vapeur sont souvent appelés à tort « pare-vapeurs ». Un retardateur de vapeur est un matériau qui réduit efficacement la transmission de la vapeur provenant du sol sous la dalle, mais il n'est pas parfaitement étanche à la vapeur.

 

Il est nécessaire de prévoir une certaine forme de protection contre l'humidité dans le cas des dalles sur terre-plein qui seront recouvertes de carreaux, de bois, de moquette, de revêtements de plancher imperméables (uréthane, époxy ou terrazzo acrylique, par exemple), ou si des équipements ou des produits sensibles à l'humidité seront déposés sur le plancher. Les dalles de béton d'une épaisseur égale ou supérieure à 10 cm (4 po), de bonne qualité et bien consolidées sont imperméables au passage de l'eau sous-jacente, à moins que la pression de l'eau soit très élevée. Toutefois, ce même ouvrage n'est pas imperméable au lent passage de la vapeur d'eau. Il faut éliminer cette vapeur d'eau pour empêcher la détérioration des revêtements de plancher et des équipements fragiles.

 

Les retardateurs de vapeur sont de robustes toiles de plastique renforcé. Le comité 302 de l'ACI estime qu'une feuille de polyéthylène d'une épaisseur minimale de 0,25 mm (10 mils) constitue un retardateur de vapeur efficace. Une toile de cette épaisseur procure une résistance accrue à la transmission de l'humidité et davantage de durabilité pendant et après l'installation.

 

RETARDATEURS DE VAPEUR

Emplacement
L'emplacement du retardateur de vapeur joue un rôle important dans sa performance. Il doit être recouvert d'au moins 10 cm (4 po) de remblai granulaire (pas de sable). Ce remblai peut être du « tout-venant de concassage ». Cette matière doit se composer de granulats s'échelonnant de 1,3 cm (1½ po) à de la poussière de pierre, être compactable et facile à profiler.

 

La mise en place d'une telle couche « tampon » est courante dans de nombreuses régions des États-Unis (figure 1). Ce remblai de 10 cm (4 po) permet d'équilibrer la teneur en humidité et réduit le retrait et la fissuration du plastique. Le remblai éloigne l'eau de la surface inférieure de la dalle, alors que l'évaporation et la chaleur éliminent l'eau de sa surface supérieure. Le remblai tampon accélère le ressuage, ce qui permet de commencer les travaux de finition plus rapidement. Cette matière protège aussi les pellicules de polyéthylène de la circulation et des dommages de chantier.

 

Installation directement sous la dalle : Les entrepreneurs ne devraient pas couler le béton directement sur le retardateur de vapeur, à moins que le remblai granulaire risque de former un réservoir d'eau (figure 2). L'eau emprisonnée dans le remblai pourrait alors traverser la dalle sous forme de vapeur d'eau. On peut couler la dalle directement sur le retardateur de vapeur uniquement si le remblai granulaire risque de se mouiller. L'absence de remblai granulaire risque d'augmenter le tuilage de la dalle, d'entraîner la formation de croûtes superficielles et de prolonger le ressuage.

 

Le tuilage et les fissures de retrait se produisent lorsque la partie inférieure de la dalle retient l'humidité plus longtemps que sa partie supérieure. Une heure après sa mise en place, le béton en contact direct avec le retardateur de vapeur montre des changements de dimensions nettement plus importants que le béton coulé sur un remblai granulaire. Ces changements dimensionnels peuvent causer des fissures de retrait. La mise en place du béton directement sur le retardateur de vapeur peut aussi entraîner la finition prématurée de la dalle (avant que toute l'eau de ressuage n'atteigne la surface). Le scellement de l'eau de ressuage dans la dalle risque alors d'entraîner d'autres problèmes, comme l'écaillage.

 

Le béton coulé directement sur le retardateur de valeur doit être de qualité supérieure et présenter une faible valeur d'affaissement. De telles valeurs d'affaissement sont souhaitables compte tenu de la prolongation de la période de ressuage, et elles permettront de réduire l'attente avant le talochage et la finition à la truelle.

 

Conseils pour l'installation
Les entrepreneurs doivent respecter les consignes d'installation du fabricant du retardateur de vapeur. L'utilisation adéquate des retardateurs de vapeur exige l'application des mesures suivantes :

  1. Protection contre la perforation des barres d'armature et des ouvrages de services publics
  2. Chevauchement et scellement des joints
  3. Scellement autour des éléments pénétrants
  4. Protection pendant la mise en place du béton ou du remblai granulaire
  5. Chevauchement des semelles et scellement sur les murs de fondation (figure 3)
  6. Réparation de tout dommage au retardateur en cours de construction

 

Lafarge North America est déterminée à fournir le meilleur service qui soit à sa clientèle. Pour obtenir un complément d'information sur l'utilisation de pare-vapeurs et de retardateurs de vapeur avec le béton, communiquez avec votre représentant des ventes ou ingénieur des ventes techniques de Lafarge.

  • Imprimer
  • Favoris

Trouvez l’établissement Lafarge le plus proche.

Réseaux sociaux
Lafarge on Facebook Lafarge on Twitter Lafarge on You tube
LafargeHolcim. Cement, aggregates, Concrete.