Produits
  • Imprimer
  • Favoris
Ciment Portland-Limestone

Ciment Portland au calcaire

En 2011, on lançait au Canada une nouvelle classe de ciment, qu'on appelle ciment Portland au calcaire (CPC). Le CPC laisse une empreinte de carbone plus légère tout en procurant des caractéristiques de performance similaires à celles du ciment Portland conventionnel. Son utilisation est dorénavant approuvée par l'Association canadienne de normalisation (CSA), le Code national du bâtiment du Canada (CNBC) et les Codes du bâtiment de l'Ontario, du Québec, de la Nouvelle-Écosse et de la Colombie-Britannique. En Europe, on emploie le CPC depuis plus de 25 ans.

 

Qu'est-ce que le ciment Portland au calcaire ?

Alors que le ciment Portland ordinaire contient jusqu'à 5 % de pierre calcaire, le CPC est fabriqué en co-broyant la scorie de ciment Portland et une proportion de 6 à 15 % de pierre calcaire. La scorie utilisée pour fabriquer le CPC est la même que celle qui entre dans la fabrication du ciment Portland ordinaire. La limite de 15 % de pierre calcaire appliquée au CPC au Canada est bien inférieure au maximum de 35 % autorisé par les normes européennes.

 

Performance

La performance du CPC dépend de la qualité de la pierre calcaire. C'est pourquoi on teste la pierre calcaire utilisée dans le CPC pour en déterminer la teneur en carbonate de calcium et en argile, ainsi que la teneur totale en carbone organique. Les exigences de performance du CPC sont semblables à celles du ciment Portland ordinaire, car les deux produits sont soumis aux mêmes exigences physiques.

 

L'approche novatrice de Lafarge au CPC vise à procurer des performances comparables ou supérieures à celles du ciment Portland ordinaire en termes d'ouvrabilité, de  temps de prise et de résistance à tous les âges. En raison des similitudes de performance des produits, nos clients pourront facilement passer du ciment Portland ordinaire au CPC. Lafarge recommande fortement à ses clients de toujours faire des essais de contrôle qualitatif relatifs notamment à l'affaissement et à la teneur en air, avant et après tout changement de ciment.

 

Les CPC, comme les ciments conventionnels GU et HE, sont sujets à l'alcali-réaction. Par conséquent, des méthodes de mitigation respectant les normes de l'industrie (c.-à-d. contrôle de la teneur en alcalins et utilisation de laitier et de cendres volantes) font aussi partie des exigences relatives au CPC. Les ciments GU et HE ordinaires et le CPC sont sujets à l'attaque aux sulfates en l'absence d'ajouts cimentaires appropriés, comme le laitier et les cendres volantes.

 

Économies d'énergie et réduction des émissions

L'introduction du CPC en Amérique du Nord représente une mesure proactive de l'industrie du ciment et du béton pour contribuer à limiter le changement climatique. La fabrication du CPC émet jusqu'à 10 % de moins de CO2 que la fabrication du ciment Portland conventionnel.

 

Disponibilité

Dès 2011, Lafarge a fait passer ses clients canadiens du ciment Portland ordinaire au CPC. Tous les ciments canadiens Lafarge GU et HE seront éventuellement affectés par ce changement. Les ciments Lafarge HS et MS, le ciment à maçonner, le mortier et les ciments pétroliers ne sont pas touchés par ce changement.

1 produit trouvé

  • Imprimer
  • Favoris
Réseaux sociaux
LafargeHolcim. Cement, aggregates, Concrete.