Lafarge en Amérique du nord
  • Imprimer
  • Favoris
Histoire

Notre histoire

Découvrez les moments décisifs de l'histoire de Lafarge North America qui ont contribué à son succès depuis son arrivée sur le marché nord-américain, en 1956, jusqu'à de jour.

Chronologie

2005 : amélioration du réseau de distribution de Lafarge

Lafarge North America signe un bail à long terme avec la New York City Economic Development Corporation pour le quai de la 25e rue du secteur Sunset Park de Brooklyn en vue de transformer un terrain de 2,8 ha en un terminal d'entreposage et d'expédition pour ses produits de ciment. Lafarge ouvre un nouveau terminal de distribution ultramoderne à Detroit, au Michigan. Ce terminal hautement automatisé accélère le chargement des camions de ciment et améliore la capacité de la Société à fournir à la région des ciments mélangés sans danger pour l'environnement.

 

2004 : commandite d'un salon commercial et modernisation

Lafarge North America annonce des investissements de quelque 75 millions de dollars en vue de moderniser son usine de production de cloisons sèches de Buchanan, dans l'État de New York, et d'en doubler la capacité. Les rénovations ont commencé en 2005 et ont été terminées en 2006. Lafarge commandite une grande exposition - « Liquid Stone: New Architecture in Concrete » (la pierre liquide : la nouvelle architecture du béton) - organisée par le National Building Museum et qui a présenté des projets architecturaux d'avant-garde pour lesquels le béton a été un outil de création essentiel. L'événement a attiré des milliers de visiteurs et permis d'enregistrer plus de 100 millions d'empreintes médiatiques. L'exposition a été prolongée d'un an, jusqu'en janvier 2006.

 

2003 : Lafarge célèbre ses vingt ans à NYSE et TSX

Lafarge North America achète toutes les parts de la société Whitestone Supply Company afin de renforcer sa position sur les marchés de Cleveland et de Youngstown et pour intensifier sa présence sur le marché des granulats du Nord-Est de l'Ohio. En juillet, la société a aussi annoncé la cession stratégique de sa filiale en propriété exclusive Lafarge Florida Inc. afin d'améliorer les marges de son portefeuille global. Le 23 novembre, Lafarge célèbre le vingtième anniversaire de l'inscription de son titre à la Bourse de New York et à la Bourse de Toronto.

 

2002 : expansion et modernisation de LNA

Lafarge North America acquiert la société Continental Gypsum de Newark, au New Jersey, fabricant indépendant de cloisons sèches d'une capacité annuelle de plus de 300 millions de pieds carrés. Avec cette acquisition, Lafarge renforce sa présence dans l'important marché du Nord-Est et dans le secteur de New York, plus important marché urbain de la planète. Lafarge inaugure sa cimenterie et sa mine profonde ultramodernes à Sugar Creek, au Missouri. L'usine et la mine d'une profondeur de plus de 210 mètres forment l'un des établissements de production de ciment les plus modernes au monde, pouvant générer annuellement un million de tonnes de ciment fini.

 

2001 : Lafarge Corporation devient Lafarge North America; intégration avec Blue Circle

Lafarge S.A., actionnaire majoritaire de Lafarge Corporation, fait l'acquisition de Blue Circle Industries PLC et devient ainsi le plus grand producteur mondial de ciment. En vertu d'un accord avec Lafarge S.A., Lafarge Corporation prend la direction de certains actifs de Blue Circle en Amérique du Nord. Pendant la période de ce contrat de gestion, ces actifs demeurent la propriété de Lafarge S.A. et leurs résultats sont consolidés avec ceux de Lafarge S.A. Lafarge Corporation fait également l'acquisition des sociétés Pine Hill Materials Corporation et American Ready-Mix Concrete Corporation, qui produisent des granulats (principalement du sable et du gravier), du béton prêt à l'emploi et des blocs de béton dans huit usines de la région métropolitaine de Buffalo, dans l'État de New York. La division Plâtre de Lafarge inaugure son usine de cloisons sèches ultramoderne de Palatka, en Floride. La Société change officiellement de nom afin de mieux refléter sa croissance au cours des dernières années : Lafarge Corporation devient Lafarge North America Inc. Lafarge exerce alors des activités ou a des clients dans l'industrie de la construction dans 46 États américains et dans toutes les provinces canadiennes.

 

2000 : entrée de Lafarge sur le marché du laitier et fusion avec Warren

Lafarge Corporation signe une entente avec Ispat Inland Inc. afin d'assurer la gestion d'au-delà d'un million de tonnes de laitier de haut fourneau par année, ce qui étend considérablement la part de marché de Lafarge dans le secteur des matières cimentaires. Lafarge fait aussi l'acquisition de la carrière de Presque Isle, au Michigan, l'une des plus grandes carrières de calcaire aux États-Unis. La division Plâtre de Lafarge inaugure son usine ultramoderne de Silver Grove, au Kentucky. En décembre, Warren Paving & Materials Group, plus grand fournisseur privé de granulats au Canada et chef de file dans les domaines de l'asphalte et des services de pavage, fusionne avec Lafarge.

 

1999 : modernisation et construction d'établissements ultramodernes

Lafarge Corporation annonce la construction d'une usine de cloisons sèches ultramoderne à Silver Grove, au Kentucky, qui utilisera du plâtre synthétique comme matière première principale. De plus, Lafarge entreprend la construction d'une seconde usine de cloisons sèches à Palatka, en Floride, qui deviendra la cinquième usine de cloisons sèches de la Société. Lafarge acquiert aussi les actifs de la société Stucco-Mix International Cell-Tex Inc., ce qui lui permet de s'établir sur le marché des produits de finition des cloisons sèches. Les travaux de modernisation de la première cimenterie de Lafarge en Amérique du Nord, à Richmond, en Colombie-Britannique, sont achevés et ont permis de la transformer en usine à faible coût et d'en doubler la capacité.

 

1998 : Lafarge - plus grande entreprise de matériaux de construction en Amérique du Nord

Lafarge S.A., actionnaire majoritaire des sociétés Western Mobile Inc. de Denver, et Redland Genstar Inc. de Towson, au Maryland, et des usines de granulats de Redland Quarries Inc. en Ontario et dans l'État de New York, cède ces entreprises à Lafarge Corporation. Ces propriétés sont devenues disponibles lorsque Lafarge S.A. a acheté les actifs mondiaux de Redland PLC à la fin de 1997. Grâce à cette acquisition, Lafarge Corporation devient la plus grande entreprise de matériaux de construction en Amérique du Nord avec plus de 10 000 employés et environ 700 établissements.

 

1997 : construction d'une nouvelle usine à Richmond

Lafarge Canada Inc., filiale de Lafarge Corporation, entreprend la construction d'une nouvelle usine ultramoderne de 140 millions de dollars canadiens sur les terrains de sa cimenterie de Richmond, en Colombie-Britannique. L'usine de Richmond double ainsi sa capacité de production, qui passe à un million de tonnes, et permet à Lafarge de renforcer considérablement sa position sur le marché de la construction, en expansion dans les États du Nord-Ouest américain et dans l'Ouest de la Colombie-Britannique.

 

1996 : entrée de Lafarge sur le marché du plâtre

Lafarge achète deux usines de cloisons sèches de la société Georgia Pacific à Buchanan, dans l'État de New York, et à Wilmington, au Delaware. Cette acquisition permet à Lafarge Corporation de lancer une nouvelle gamme de produits - les cloisons sèches - et marque l'entrée de la Société dans le marché lucratif de l'Amérique du Nord.

 

1995 : acquisition de l'usine de Port Manatee

Lafarge acquiert l'usine de broyage de ciment de la société National Portland Cement à Port Manatee, en Floride, qui présente une capacité de production annuelle de 600 000 tonnes.

 

1993 : regroupements et cessions pour renforcer la Société

Lafarge Corporation regroupe les activités de ses divisions Ciment et Matériaux de construction dans trois régions afin de créer une organisation plus efficace et plus concurrentielle sur le plan des coûts. La même année, Lafarge entreprend un processus de deux ans ayant pour objectif la cession de ses actifs au Texas et en Alabama. Bien qu'elles fassent partie des usines présentant les coûts de fabrication les moins élevés, elles se trouvent trop loin de leurs marchés et ne contribuent pas aux objectifs de rentabilité à long terme de la Société.

 

1991 : croissance de la division Ciment grâce à des acquisitions

Lafarge acquiert les sociétés Missouri Portland Cement Company et Davenport Cement Company, ainsi que d'autres actifs de Cementia AG et Asland S.A. Cette acquisition comprend trois usines de ciment à voie sèche, 15 terminaux, deux carrières et une trentaine d'installations de béton prêt à l'emploi.

 

1987 : établissement du siège social de Lafarge en Virginie

La société vit d'importants remaniements et le siège social déménage à Reston, en Virginie, en banlieue de Washington D.C. Canada Cement Lafarge (CCL) change de nom et devient Lafarge Canada Inc. compte tenu de ses deux activités de production de matériaux de construction et de ciment.

 

1986 : expansion de la société grâce à des acquisitions

Lafarge acquiert Systech Environmental Corporation, société établie en Ohio transformant des déchets industriels en combustibles pour les fours de cimenterie. La même année, la division Huron de National Gypsum, y compris 14 terminaux de ciment et la cimenterie à l'arrêt d'Alpena, au Michigan, passent aux mains de Lafarge. L'usine d'Alpena est remise en service trois mois plus tard.

 

1985 : inauguration par Lafarge du plus grand laboratoire privé de l'industrie

Lafarge ouvre un nouveau centre de recherche et de technique à Montréal. Il s'agit du plus grand laboratoire technique privé de l'industrie nord-américaine du ciment.

 

1983 : inscription de Lafarge à la Bourse de New York (NYSE) et à la Bourse de Toronto (TSX)

Lafarge Corporation, société de portefeuille américaine, est formée et met en vente 44 millions de dollars d'actions ordinaires et convertibles. Les actions de la Société sont négociées aux bourses de New York, Toronto et Montréal. La même année, CCL augmente à 100 % sa participation dans la société torontoise Standard Industries Ltd. Il s'agit alors de la plus grande division de matériaux de construction du Groupe Lafarge au monde.

 

1981 : acquisition des dix cimenteries de General Portland

CCL fait l'acquisition de la société General Portland Inc., établie à Dallas, deuxième producteur de ciment des États-Unis, et de ses dix cimenteries, capables de produire six millions de tonnes de ciment par année.

 

1973 : acquisition de Citadel

CCL fait son entrée sur le marché des États-Unis grâce à une coentreprise menant à la création de Citadel Cement Corporation. À la dissolution de cette coentreprise en 1977, CCL conserve Citadel et deux cimenteries du sud des États-Unis.

 

1972 : création de Canfarge

Canfarge Ltd. est une filiale spécialisée dans les matériaux de construction dirigeant la croissance des activités de CCL liées au ciment.

 

1970 : Lafarge devient le plus important producteur de ciment au Canada

LCNA fusionne avec le plus grand producteur de ciment au Canada - Canada Cement Company - pour créer la société Canada Cement Lafarge Ltd. (CCL). Avec 11 usines, d'un océan à l'autre, CCL devient le plus important producteur de ciment au Canada.

 

1956 : arrivée de Lafarge en Amérique du Nord

La société parisienne Ciments Lafarge arrive sur le marché nord-américain en construisant une cimenterie à Richmond, près de Vancouver, en Colombie-Britannique, et en créant la société Ciment Lafarge, Amérique du Nord (LCNA).

 

1909 : constitution de la Canada Cement Company

L'homme d'affaires Max Aitken propose de fusionner dix producteurs de ciment canadiens afin de stabiliser une industrie qui stagnait en raison de la surproduction et d'une concurrence féroce. La création de la Canada Cement Company a marqué le début d'une période prospère pour la production du ciment au Canada.

Histoire mondiale de Lafarge

Comment une entreprise familiale se transforme en chef de file mondial en seulement un siècle? Découvrez comment le Groupe Lafarge a évolué.

  • Imprimer
  • Favoris

Galerie de projets

Découvrez des projets partout en Amérique du Nord où des produits Lafarge ont été utilisés.

Trouvez l’établissement Lafarge le plus proche

Réseaux sociaux
Lafarge on Facebook Lafarge on Twitter Lafarge on You tube
LafargeHolcim. Cement, aggregates, Concrete.